La neutralité d’Internet est le principe qui veut que toutes les données circulant sur Internet soient traitées de manière égale. Il interdit l’accès plus rapide ou exclusif à certains services ou contenus pour certains groupes d’utilisateurs. Ce principe assure qu’aucune régulation discriminatoire ne sera appliquée ni aux utilisateurs ni aux fournisseurs d’accès à internet.

Les fournisseurs d'accès sont principalement des investisseurs et des créateurs de contenus : vente en ligne, sites internet, prestataires de services vidéo, etc. C’est le principe de neutralité qui empêche une discrimination commerciale débridée sur le Net.

Cette neutralité était une règle tacite au départ, jusqu’à ce que certains pays l’aient adopté comme une loi. Les Etats-Unis, par exemple – sous l’administration de l’ex-président Obama – ont mis en place une législation visant à respecter le principe de traitement égalitaire pour tous les usagers d’Internet.

Pourquoi les Etats-Unis remettent en question ce principe ?
La majorité des républicains sont contre ce principe de neutralité. Pour eux, le traitement égalitaire est une entrave pour les entrepreneurs. Les démocrates, quant à eux, estiment que ce principe assure la protection des usagers et prévient des risques de dérives. L’administration Trump, s’engage activement à défaire les régulations mises en place du temps de Barack Obama. Si bien que, le 14 décembre dernier, la Commission fédérale des communications (FCC) des Etats-Unis a pris un vote mettant un terme à ce grand principe d’égalité sur Internet.

On redoute maintenant l’avènement d’un accès à Internet différencié tant au niveau du coût que de la vitesse de connexion et du contenu – il va sans dire que liberté d’expression en est grandement menacée. Pourtant c’est grâce à la neutralité du Net que les petits investisseurs sur internet ont pu se développer, on pense même que les géants du Net comme Google et Netflix sont ce qu’ils sont maintenant grâce à ce principe.

Post a Comment

Plus récente Plus ancienne