La conception numérisée de plans de construction est de nos jours une chose habituelle. Pourtant, la numérisation commence aujourd'hui à s'étendre aussi aux travaux de chantier. Située en Zurich, la maison nommée DFAB semble la première maison dont un robot appelé «In Situ Fabricator» construit les murs et des imprimantes 3D  fabriquent le coffrage des dalles de plafond.

Le robot élabore une surface métallique ondulée dans laquelle du béton sera introduit. Il en résulte des murs en forme de vague. Un programmeur de robot vérifie et contrôle les tâches effectuées  à partir des algorithmes déjà conçus dans un ordinateur. Les étages ont été préfabriqués en laboratoire par assemblage de bois. D’autres robots réalisent également cet assemblage. 

Ce robot constructeur « In Situ Fabricator » apporte de nombreux avantages, notamment en termes de mains d'œuvres et de matériaux. Dans le cas de la maison DFAB, la construction de cet édifice à trois étages ne nécessite que 38 personnes. Néanmoins, malgré son efficacité, ce robot a besoin d'une assistance humaine: une fois la surface métallique mise en place, le béton doit y être moulé et la façade doit être égalisée manuellement. De même, un programmeur doit superviser le bon fonctionnement du robot. Ce projet de construction a commencé en fin 2016 et sera accompli en 2018. Mais au vu des prouesses considérables de cette technologie, peut-on imaginer que ces programmeurs pourraient devenir les maçons de demain?

Post a Comment

Plus récente Plus ancienne